Sale jeu

mer, 11/13/2019 - 15:05 -- Burcu
11/13/2019 - 14:54

Qu’est-ce que la flore, le BDSM et les examens médicaux ont en commun ? À première vue, on vous pardonnerait de ne rien supposer. Dans The Sisters’ Fart Corner, Sarah Mihara Creagen trace une ligne d’investigation improbable à travers les trois, en se servant des divers outils et appareils utilisés par chaque groupe comme points de départ pour discuter de sexe, la sexualité, ainsi que de soin, de santé, et de consentement. Les oeuvres de Creagen explorent ces thèmes en relation avec ses expériences avec le SCI, ainsi qu’avec son identité en tant que femme queer, cis, “white passing” avec un héritage japonais de race mixte.

Travaillant principalement avec le dessin, l’installation et l’animation, Creagen crée un langage visuel qui fait référence à des textes médicaux, des bandes dessinées, des revues de botanique et de pulpe, parmi d’autres influences. Des dessins tels que Sisters’ Fart Corner s’inspirent des parchemins de concours de pets japonais de l’époque d’Edo. Utilisant la forme historique pour dessiner des thèmes personnels, les dessins à grande échelle de Creagen sont en contraste direct avec les dessins originaux (environ 12 x 400 pouces de long). Les manuscrits originaux ont été, à notre conaissance, entièrement créés par des hommes avec des hommes comme sujets principaux, et il n’est pas clair s’ils aient été destinés à contenir des commentaires politiques. Creagen subvertit la forme avec l’insertion de ses récits personnels.

Creagen utilise l’humour dans sa pratique pour confronter des sujets traditionnellement considérés comme inconfortables, comme les flatulences et les fluides corporels. Dominant audacieusement la composition, les personnages de l’oeuvre de Creagen se propulsent à travers la page avec de grands pets gazeux ou de puissants courants de pisse. Les scènes absurdes, combinées à l’attitude confiante et facile des personnages, fournissent les conditions ludiques pour explorer ces sujets tabous.

Une grande partie de son art va à l’encontre des normes sociales actuelles. Elle décrit les influences du BDSM dans ses dessins comme étant principalement un intérêt pour la dynamique du pouvoir. Ici, le BDSM est un outil pour explorer de manière consciente et consensuelle l’échange de pouvoir à travers l’exécution de différents rôles.

Dans le même ordre d’idées, son utilisation de l’imagerie florale illustre également la dynamique des relations sociales. Le tuteurage, par exemple, est une stratégie utilisée par les jardiniers pour encourager la croissance d’une plante. Le jardinier insère un poteau dans le sol et soulève une branche pour empêcher la plante de retomber. Le tuteurage est utilisé dans les dessins de Creagen comme une visualisation tendre des soins et du soutien par rapport aux contraintes. Les plantes de résurrection (de la famille des plantes poikilohydric), figurent dans plusieurs de ses dessins. Ces plantes peuvent résister à une sécheresse extrême pendant des mois, voire des années, en dérivant vers un état de dormance. Bien qu’elle semble morte, dès que l’eau est réintroduite dans son système racinaire, la plante revient à la vie en quelques heures. Elle peut entrer et sortir de cette période de vie et d’absence de vie de nombreuses fois. Creagen s’appuie sur ces qualités de résilience et espère aborder les thèmes des soins personnels, de l’isolement et du renouveau.

Tout au long de son travail, les appareils se croisent et se transforment les uns dans les autres ; le spéculum, le gode, la ceinture de chasteté, les cordes, les outils de bondage, les gants, une branche. L’interaction entre les corps mous, les instruments médicaux stériles, les objets érotiques et les éléments botaniques, les couleurs acidulées et les lignes voluptueuses, enrichit le travail de Creagen. Elle tisse habilement ces éléments ensemble, en formulant de riches connexions par le biais de jeux sales.

- Texte par Ariane Fairlie

Participating artists: 
Ariane Fairlie
Sarah Mihara Creagen

contact articule

262 Fairmount O. 
Montréal, Québec 
H2V 2G3 Canada 

tel: 514 842 9686  
 

e: info @ articule.org

 

heures d'ouverture 

lundi: 
mardi:
mercredi:
jeudi:
vendredi:
samedi:
dimanche:

fermé
fermé
12h - 18h
12h - 18h
12h - 18h
12h - 17h
12h - 17h