MMIV : SALON D'ÉTUDE - Jour 1

Jeudi 21 Avril 2016 à

Programme #MMIV - Jour 1
 

Horaire

11h00    Café et mots de bienvenue
              Comité fabuleux

11h30    Questions préparatoires
              Eunice Bélidor

14h00    owawêsîhcikêwak miyowawaynamowin: Resurgent Arts Practices and "Decolonial Love"
              Lindsay Nixon

16h30    Humanizing the Enslaved: Re-reading Fugitive Slave Advertisements as Evidence of Resistance
              Charmaine Nelson

18h30    Playing with Food: The Art of Mindful Eating (contributions volontaires)
              Priya Jain

 

Questions préparatoires
Eunice Bélidor

Montréal Monochrome est un événement annuel qui vise à aborder la sous-représentation des personnes racisées et autochtones dans le milieu des arts visuels montréalais. Chaque année, la conférence tente de découvrir et mettre de l'avant les enjeux qui en découlent. Comment peut-on entamer des discussions concrètes sur le sujet? Avec cet atelier, je tente de démontrer qu'un des meilleurs moyens pour trouver les meilleures solutions, les meilleures réponses, est de poser les bonnes questions. D'une durée de 30-45 minutes, l'atelier consistera à créer une liste de questions pertinentes au sujet de Montréal Monochrome IV : SALON D’ÉTUDE.

Eunice Bélidor est commissaire émergente, auteure et chercheure de Montréal. Ses recherches portent sur l'art contemporain haïtien, le féminisme, la performance et l'esthétique « Post-black ». Elle a complété une maîtrise en histoire de l'art et en commissariat d'exposition à l'Université York (Toronto). Ses écrits ont été publiés dans le Journal of Curatorial Studies, Invitation (galerie Art Mûr), En Circulation et Espace Art Actuel. Elle a récemment commencé les #CuratorialTips, un outil de recherche et d'aide pour les commissaires émergent.e.s et leur pratique. Elle travaille actuellement comme coordonnatrice à la programmation chez articule (Montréal).

 

owawêsîhcikêwak miyowawaynamowin: Resurgent Arts Practices and "Decolonial Love"
Lindsay Nixon

Nous, peuples autochtones, nous sommes toujours imaginés dans un futur renaissant à travers nos pratiques artistiques – nos chants, nos histoires et la culture visuelle constituent des liens sacrés entre la création et nos parentés (humaines ou autre). De quelle manière les communautés artistiques des sociétés dominantes abritent une résurgence contextuelle au niveau relationnel ? Comment nous assurer de toujours centrer les peuples autochtones dans ce projet, nous conduisant ainsi en tant que travailleur.euse.s culturel.le.s à des possibles futurs ? Cet atelier se concentrera sur les manières dont les relations coloniales affectent la réapparition des pratiques artistiques et comment créer un espace pour les arts visuels autochtones au sein des communautés artistiques tout en considérant leur intrinsèque complicité avec le colonialisme à la fois historique et actuel.

Lindsay Nixon, une anishinaabekwe/ nêhiyaw-iskwêw de la nation de Tootinaowaziibeeng, est auteure, commissaire d’exposition, organisatrice communautaire et chercheuse vivant actuellement à Tio’tia:ke. Nixon est la co-fondatrice de Indigenous Women and Two-Spirit Harm Reduction Coalition et du Indigenous Arts Council, et est également rédactrice d’un périodique autochtone féministe qui sera publié par ce dernier.

 

Humanizing the Enslaved: Re-reading Fugitive Slave Advertisements as Evidence of Resistance
Charmaine Nelson

Bien que cela puisse paraître comme étant un texte simple – dans lequel un propriétaire d’esclave décrit un esclave dans l’espoir de faciliter sa capture – les avis de recherches de fugitifs sont empreints de paradoxe et d’ironie. Cette étude commencera par une mise en contexte sur l’esclavage transtalantique dans le but de faciliter une analyse de groupe sur l’avis de recherche d’un esclave fugitif afin de démontrer la résistance culturelle et sociale des esclaves. L’objectif de cette initiative est de comprendre comment les esclaves ont préservé leur individualité et leurs pratiques culturelles collectives, en dépit de la surveillance omniprésente et des abus de propriétaires d’esclaves.

Charmaine Nelson est professeure associée en histoire de l’art à l’Université McGill. Ses sujets d’enseignement et de recherche portent sur les problématiques liées aux questions de race et de représentation, la diaspora noire ainsi que la culture visuelle de l’esclavage. Elle a publié cinq livres notamment The Color of Stone: Sculpting the Black Female Subject in Nineteenth-Century America (2007) et Representing the Black Female Subject in Western Art, (2010). Son sixième livre, Slavery, Geography, and Empire in Nineteenth-Century Marine Landscapes of Montreal and Jamaica, sera publié aux éditions Ashgate, Royaume-Uni en 2016. http://blackcanadianstudies.com/

 

Playing with Food: The Art of Mindful Eating
Priya Jain

Dans Playing With Food, les convives sont invité.e.s à participer à un atelier interactif qui encouragera une expérience gastronomique (dans un environnement respectueux) ainsi qu’un processus créatif thérapeutique inspiré des mets. Cet événement est une disgression de ACHAAR*, une série de conversations sur le sujet des confrontations culturelles par le biais de l’alimentation et confère à l’alimentation le rôle de catalyseur afin de résoudre et de soulever les crises identitaires. Le souper débutera (précisément) à 19h par une période d’échanges, des activités d’attention et des dispositifs artistiques qui reflètent les liens personnels induits dans l’alimentation. *La série ACHAAR est une collaboration ouverte entre Aditi Ohri et Priya Jain qui documentent et célèbrent le rôle de l’alimentation dans la diaspora.

Priya Jain est une artiste-yogi qui s’intéresse au processus de création artistique et de son potentiel en tant que forme de thérapie créative. Dans sa propre pratique elle expérimente le collage, le coloriage collectif de mandalas, les rituels interventionnels et les médiums éphémères tels que la cire et le feu pour créer des espaces de méditations pour le spectateur. Elle étudie actuellement en histoire de l’art à l’Université Concordia au niveau baccalauréat.

Credits: 
Image: LOKI Design
Related content: 

contact articule

262 Fairmount O. 
Montréal, Québec 
H2V 2G3 Canada 

tel: 514 842 9686  
 

e: info @ articule.org

 

heures d'ouverture 

lundi: 
mardi:
mercredi:
jeudi:
vendredi:
samedi:
dimanche:

fermé
fermé
12h - 18h
12h - 18h
12h - 18h
12h - 17h
12h - 17h